2005-2008: 3 ans à vélo en Afrique et en Asie 11

3 ans à vélo en Afrique et en Asie 2005 - 2008

Le partage d’un périple avec ma compagne d’alors, ses tensions et ses joies,  sur une partie du contour méditerranéen du Sahara, notamment la traversée de la Libye au temps de Kadhafi, un retour au Mont Kailash à vélo, 12 après le passage initiatique de mon yak, puis une deuxième tentative, à nouveau malheureuse, de parcourir le Tadjikistan qui marquera le retour de ma compagne en Suisse. Un voyage qui se terminera  seul, 1 an plus tard et d’une manière abrupte : une tentative avortée de traversée hivernale du Tibet de l’Ouest, soldée par un hivernage de 3 mois à Lhassa, dont 2 à soigner une pneumonie aiguë. Puis la rupture cinglante lors des événements tragiques de mars 2008 au Tibet, d’une infinie tristesse. Une perte de repères et de sens qui se traduit depuis pour le peuple tibétain par une intensification d’une violence, parfois indescriptible, exercée à leur égard par le pouvoir chinois. Quand à moi, je me perdrai  dans la péninsule indochinoise, un louvoiement malaisé que je ne savais plus comment réfréner, avant d’y mettre fin, en avion. Presque un atterrissage forcé, qui se doublera d’une rupture sentimentale. Cette vadrouille s’inscrit comme le troisième volet d’un triptyque de voyages au long cours entre 1988 et 2008, période à laquelle j’ai vécu le plus clair de ma vie nomade, toutefois entrecoupée par de longs séjours en Suisse où j’ai aussi appris à raconter et à transmettre mon vécu, par écrit et de vive voix.