Noroeste argentino # 7: intermède?

Publié le 04/11/2019

Pour des raisons techniques dues à la faiblesse du réseau internet, je ne parviens plus depuis quelques semaines à envoyer des photos sur mon site internet et à partager avec vous visuellement mon voyage à vélo, qui lui, se poursuit pourtant, à la vitesse de mon yak: lentement, et souvent à pied, en le tirant sur les hautes passes. Faudra-t-il revenir au début de l’internet, tel que http://www.redfish.com/Yak/email.htm et ne poster que de l’écrit?

En réalité, avec l’ère digitale, nous sommes devenus terriblement visuels, impatients; avec nos selfies, boucheurs de paysage.

Si la situation devait se poursuivre, il se peut que je me mette à nouveau à ne produire “que” de l’écrit – ce qui demande plus d’effort, aussi bien à l’auteur qu’au lecteur. Sommes-nous également devenus plus paresseux?

Je me repose actuellement à Antofogasta de la Sierra, littéralement “l’antichambre du ciel”., avant de poursuivre en direction du sud, et, avec un cycliste argentin, tenter plus tard l’ascension, à pied, d’un haut sommet andin….